"Jacquie et Michel" : le propriétaire du site pornographique placé en garde à vue

Michel Piron, le propriétaire du site pornographique Jacquie et Michel, et quatre autres personnes ont été placés en garde à vue, mardi 14 juin 2022 au matin, dans une enquête ouverte à Paris pour viols et proxénétisme. Une information partagée par l’AFP de sources concordantes. Le parquet de Paris a ainsi confirmé le placement en garde à vue de cinq personnes pour des faits qui se seraient produits entre 2009 et 2015. À noter que l’épouse de Michel Piron a, elle aussi, été interpellée. Cette enquête fait suite au signalement de trois associations féministes : Osez le féminisme, les Effronté-es et le mouvement du Nid. Ces trois associations ont relayé les témoignages d’actrices assurant avoir été contraintes à des "pratiques sexuelles hors normes et douloureuses alors qu’elles n’étaient pas consentantes", peut-on lire dans le journal 20 Minutes. À la suite de ce signalement, une vidéo intitulée Les coulisses sordides du porno amateur avait été diffusée sur le site Konbini. Deux femmes témoignaient alors de ces pratiques.

Suite à cette information, Maître Nicolas Cellupica, l’avocat du groupe Ares, détendeur du site connu pour son célèbre "Merci qui ? Merci Jacquie et Michel", a partagé un communiqué indiquant que depuis le début de l’enquête, qui a été ouverte en juillet 2020, Michel Piron "a toujours sollicité à être entendu par les enquêteurs et à répondre ouvertement à leurs questions". Le communiqué précise ensuite que le propriétaire du site "s’est toujours dit du côté des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles