"J'ai été un peu vexée" : Charlotte Gainsbourg fait une révélation sur sa sœur Lou Doillon

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce n'est plus un secret pour personne, Charlotte Gainsbourg est très admirative des œuvres de ses parents, Serge Gainsbourg et Jane Birkin. Le vendredi 26 février 2021, elle expliquait à l'AFP son nouveau projet qui consistait à transformer l'hôtel particulier de son père, situé rue 5 bis rue de Verneuil dans le 6ème arrondissement de Paris, en musée pour en faire "un lieu vraiment ancré dans le patrimoine parisien" : "Dans les dix premières années, quand j'étais la plus sûre du projet, c'était très compliqué à faire aboutir. Et après, j'ai fait marche arrière parce que c'était un peu ce qui me restait de lui, donc je le gardais comme un trésor. Mais quand je suis partie à New York il y a 6 ans - maintenant je suis de retour à Paris - j'ai pris de la distance et j'ai compris qu'il fallait que ça se fasse. Pour les gens, mais aussi pour ma santé mentale, il faut que j'arrive à m'en détacher. Il faut que ce soit un lieu vraiment ancré dans le patrimoine parisien, que ce soit accessible", confiait Charlotte Gainsbourg.

Un projet qui a pris un peu de retard à cause de la crise sanitaire du Covid-19. Et ce temps libre, Charlotte Gainsbourg l'a consacré à son autre projet, le documentaire sur sa mère Jane Birkin Jane by Charlotte qu'elle vient de réaliser et qui sera projeté dans les salles de cinéma à partir du mercredi 27 octobre 2021. À cette occasion, elle a accepté de se confier au magazine Gala jeudi 24 août 2021, sur les coulisses de ce documentaire. Et cela n'a pas toujours (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles