J'ai descendu la Seine... à vélo

·2 min de lecture

J'adore le vélo. Mais je n'en possède toujours pas un. Même si de nombreuses pistes cyclables ont été aménagées à Paris, je n'ai pas encore sauté le pas de l'achat d'un biclou : la circulation frénétique de la capitale me semble hostile et je me sens encore trop vulnérable sur mon petit deux roues alors que des bus énormes ou des voitures bien trop nerveuses me frôlent. Pour autant, je savoure des mini-escapades en enfourchant un Vélib le week-end pour profiter de l'atmosphère un brin délestée de la tension de la semaine. Sillonner la ville sans avoir à m'engouffrer dans une station de métro qui fleure bon l'urine, respirer (sans masque), découvrir des ruelles secrètes, aller pique-niquer au Bois de Vincennes, sac sur le dos... Un régal.

Après plus d'un an et demi d'une crise sanitaire exténuante, en manque cruel de vie et de liberté, l'envie de nous ébrouer à l'extérieur se fait pressante. Nous avons toutes et tous ressenti cet appel du vert, ce besoin d'air, cette nécessité de reprendre notre souffle. Et le vélo est le compagnon rêvé pour amorcer cette transition douce. Car au-delà de ses avantages en milieu urbain, il se révèle être un formidable compagnon de voyage. Alors que la crise climatique nous pousse à ausculter notre empreinte carbone et interroger nos modes de consommation, la question des déplacements est devenue un sacré dilemme. Et c'est tant mieux. Car l'avion reste le transport le plus polluant avec des émissions de CO2 de l'ordre de 39 à 53 supérieures par passager que le train 45 fois supérieures selon l'ONG Greenpeace.


Le meilleur antidote pour soigner notre "flygskam" (mot suédois qui désigne la honte de prendre l'avion) ? Le slow travel. Ou comment réinventer notre façon de crapahuter, de se surprendre et d'envisager nos voyages. Adopter ce mode de mobilité plus doux, plus lent et plus écolo, c'est aussi se mettre dans une posture active. Ne plus se laisser prémâcher mollement nos trips en... Lire la suite sur le site Terrafemina
5 conseils pour être (enfin) prise au sérieux au travail
8 tactiques pour (enfin) dormir avec un homme qui ronfle
Transformer des yeux marrons en yeux bleus ? C'est maintenant possible
Grands-parents : ces 18 étapes qui vous ont filé un coup de vieux
10 mannequins différents qui font du bien à la mode

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles