Delphine Jubillar : son amant présumé victime de harcèlement

·1 min de lecture

La disparition de Delphine Jubillar aura-t-elle un jour une réponse ? Depuis que la jeune mère de famille a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, à Cagnac-les-Mines, dans le Tarn, les enquêteurs ont fini par orienter leurs soupçons sur Cédric Jubillar, le mari de l'infirmière de 33 ans. Après sa garde à vue, le 16 juin 2021, six mois jour pour jour après la disparition de sa femme, il a été, deux jours après, mis en examen et incarcéré pour "meurtre aggravé" et "homicide volontaire sur conjoint". Après une demande de remise en liberté de la part de ses avocats, la cour d'appel de Toulouse a rejeté cette requête le 8 juillet 2021. L'artisan plaquiste reste donc en détention provisoire, à la maison d'arrêt de Seysses, en Haute-Garonne.

Malgré un faisceau d'éléments, des taches suspectes retrouvées sur le pyjama de Cédric Jubillar le soir de la disparition de sa femme, une clé USB contenant des milliers de photos et de captures d'écran, issues de son téléphone portable, saisie à leur domicile, des propos intrigants qu'il aurait tenus à des proches, pour le moment aucune preuve tangible ne permet d'affirmer que le suspect est le véritable coupable de la disparition de Delphine Jubillar, ou pire de son meurtre. La maman de Louis et d'Elyah, qui ont été placés chez Stéphanie, sa sœur aînée, étant toujours introuvable.

De quoi laisser la porte ouverte à toutes les suppositions et rumeurs les plus folles. De quoi également affoler la Toile où chacun y va de son commentaire. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles