J'ai testé… Un mois sans utiliser de shampoing

Laetitia Reboulleau

Parce que le mois de janvier est généralement celui des bonnes résolutions, j’ai eu l’idée de tenter un mois sans shampoing, pour voir si cela allait faire du bien à ma chevelure. Quel est le résultat ? C’est l’heure du bilan.

<a href="https://unsplash.com/@adryan19?utm_medium=referral&utm_campaign=photographer-credit&utm_content=creditBadge" rel="nofollow noopener" target="_blank" data-ylk="slk:Adrian Sava" class="link rapid-noclick-resp"><span>Adrian Sava</span></a>
Adrian Sava

Mois sans shampoing : ma routine pendant un mois

Difficile pour l’accro aux soins capillaires que je suis de renoncer à mon shampoing. Est-ce que mes cheveux vont vraiment être propres ? Vont-ils sentir bons ? Seront-ils en bonne santé malgré tout ? Les questions étaient nombreuses, forcément. Mais pas question pour moi de renoncer à toute forme de nettoyage. Pendant un mois, j’ai donc utilisé un mélange de bicarbonate de soude et d’eau tiède. Avant chaque shampoing, je laissais poser pendant une ou deux heures un mélange d’huile de coco et d’huile d’argan, pour nourrir mes cheveux secs et bouclés et ne pas utiliser d’après-shampoing.

Mois sans shampoing : mes cheveux sentent-ils mauvais ?

Rassurez-vous, pas d’odeur à signaler ! Ce n’est pas parce que mes cheveux ne sentent pas le monoï de Tahiti ou tout autre odeur chimique qu’ils sentent mauvais. Pas d’odeur de transpiration, de sébum ou de crasse, juste une odeur… Neutre, tout simplement !

Mois sans shampoing : mes cheveux sont-ils propres ?

Sans les actifs du shampoing, les cheveux et le cuir chevelu sont-ils vraiment nettoyés ? Avec le bicarbonate de soude, la réponse est oui. Pas d’excès de sébum à signaler, pas de pellicules non plus : mes cheveux sont doux, propres, exactement comme après un shampoing, en somme. D’ailleurs, je n’ai pas eu besoin d’augmenter la fréquence des lavages. Habituellement, je me lave les cheveux deux fois par semaine, et ici, c’était exactement la même chose. Le tout, sans avoir à utiliser de shampoing sec non plus !

Bilan ? L’expérience était intéressante, même si le côté parfumé et mousseux du shampoing a fini par me manquer. Si l’expérience ne se prolongera pas plus longtemps pour mes cheveux, c’est une option qui fonctionne tout à fait celles et ceux qui décideraient d’adopter cette option. Alors, allez-vous vous laisser tenter ?

A LIRE AUSSI
> Un mois sans se laver les cheveux, c’est possible ?
> Une bloggeuse alimentaire arrête le shampooing et l’après-shampooing
> 5 choses que vous ne saviez pas sur le shampoing sec