Jalil Lespert : 5 choses que vous ne saviez pas sur l’acteur

·2 min de lecture

Quarante ans de vie cinématographique et une vingtaine de films à son actif, ça valait bien un portrait sur Femme Actuelle, non ? Tour à tour acteur et réalisateur, Jalil Lespert a fait ses preuves sur grand écran. Voici cinq choses que vous ne savez pas sur ce touche-à-tout.

Jalil Lespert ne se destinait pas spécialement au métier de comédien. C'est en accompagnant son père, comédien de théâtre, à un casting qu’il fut remarqué par le réalisateur Laurent Cantet et obtint son premier rôle pour le court métrage Jeux de plage en 1995. Et c'est encore grâce à Laurent Cantet qu'il accède à la notoriété grâce à Ressources humaines, premier long-métrage du cinéaste.

À 44 ans, son curriculum vitae donne mal à la tête tant il est fourni. Depuis son premier grand rôle dans Nos vies heureuses de Jacques Maillot, Jalil Lespert enchaîne les films, incarnant des personnages atypiques comme celui d’un immigré italien dans Bella ciao (2001), d’un jeune officier de police dans Le petit lieutenant (2005), d’un homme d’affaires dans la série Pigalle la Nuit, diffusée sur Canal + (2009) ou encore d'un légionnaire déserteur dans le film de gangsters De guerre lasse (2014).

Mais c'est surtout derrière la caméra que ce Parisien de naissance brille. Tout en gardant sa casquette d'acteur, il s'essaie au métier de réalisateur avec talent, tournant De retour (2004), 24 mesures (2006) dans lequel il dirige notamment Benoît Magimel et Sami Bouajila, l’excellent Des vents contraires (2011) ou encore le biopic Yves Saint-Laurent avec Pierre Niney dans le rôle-titre.

Au début de l'année 2009, il rencontre Sonia Rolland à l'occasion d'une séance de photographie pour l'Uomo Vogue consacrée à l'Afrique. Un véritable coup de foudre qui se transforme en belle histoire, dont est issue Kahina, née le 6 novembre 2010. Mais après neuf ans de passion, c'est le drame : le couple se sépare, prenant des chemins différents. "Je me consumais de l'intérieur", confiait l'ancienne Miss France.

Pour Jalil Lespert, la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite