Jalousie en amitié : comment l’apaiser pour une relation heureuse ?

·2 min de lecture

La jalousie déstabilise parfois nos relations amicales. Mais quelles formes prend-elle ? Comment la reconnaître et la mettre de côté pour vivre des amitiés saines et joyeuses ? 

En amitié, on aime. Entendre : l’amitié, c’est de l’amour, même si ce sentiment s’exprime en dehors de toute relation sexuelle. En amitié comme en amour, on peut vivre un coup de foudre amical, partager un quotidien, créé un lien fort, se disputer, se retrouver et s’ajuster. On peut rompre, accuser des chagrins d'amitié aussi. Et on peut également flirter avec la jalousie, sentiment généralement perçu comme négatif et néfaste à toute relation forte. Comme si la jalousie, quand elle pénétrait l’amitié, la fragilisait. Pas toujours et pas forcément : reste à comprendre pourquoi elle survient et apprendre à l’apaiser pour préserver ses liens amicaux.  

Deux types de jalousie dans la relation amicale : quel est le vôtre ? 

Quand on parle de jalousie en amitié, on pense en premier lieu à la jalousie liée à la possessivité (je suis jalouse des autres personnes que tu fréquentes et je te voudrais pour moi). Une forme de jalousie qui évoque celle que l’on peut ressentir en amour. Comme en couple, il se peut que l’on développe un sentiment de jalousie par peur de perdre l’autre et de le voir s’échapper. On ne supporte pas, ou peu, qu’il sorte sans nous et rit sans nous. On jalouse alors les personnes qui ont la chance de passer du temps avec notre partenaire et on en veut au concerné de nous abandonner.  

Une autre forme de jalousie existe, celle qui rime avec envie (je suis jalouse de ta vie, de ta réussite, de ton...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles