Jambe gonflée : comment reconnaître un œdème ?

iStock

On parle d'œdème lorsqu'une zone du corps est anormalement gonflée. Les œdèmes se forment lorsque des capillaires (les plus petits des vaisseaux sanguins) laissent s'échapper du liquide, principalement composé d'eau ; celui-ci vient s'accumuler dans les tissus mous et provoquer un gonflement localisé.

Il existe différents types d'œdèmes : si les œdèmes pulmonaires (lorsque du liquide s'accumule dans les espaces interstitiels des poumons) et les œdèmes cérébraux (le liquide se disperse alors dans le cerveau) constituent des urgences médicales, les œdèmes périphériques (qui se développent au niveau des pieds, des chevilles, des mollets, des mains...) ne nécessitent pas un passage immédiat aux Urgences.

Lorsque l'œdème se développe au niveau de la jambe, on parle d'œdème des membres inférieurs (OMI). Plusieurs causes peuvent expliquer l'apparition d'un OMI, parmi lesquelles :

En outre, un régime alimentaire trop salé et/ou la prise de certains médicaments (corticoïdes, antihypertenseurs, neuroleptiques...) peut favoriser l'apparition d’œdèmes.

À savoir. Lorsqu'un œdème est d'origine cardiaque ou rénale, il "prend le godet". En clair : cela signifie que lorsqu'on appuie dessus avec le bout des doigts, l'empreinte des doigts reste durant quelques instants à la surface de la peau. C'est le "signe du godet".

Oui, il est préférable de consulter rapidement son médecin lorsqu'on a un œdème à la jambe ou qu'on a régulièrement les jambes gonflées en fin de journée : on peut être en présence (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite