Jamel Debbouze : cette raison pour laquelle il n'a pas appelé à faire barrage au Rassemblement National

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Très longtemps partisan de la gauche, l'humoriste franco-marocain Jamel Debbouze, a, régulièrement, incité certains Français à faire barrage au Front National (actuellement renommé Rassemblement National). Et on connaît le personnage, le créateur du Jamel Comedy Club est loin d'avoir peur de monter au créneau et d'aller à l'encontre de certaines idées politiques. En 2007, le compagnon de Mélissa Theuriau avait d'ailleurs démontré (sans s'en cacher) sa proximité avec Ségolène Royal, ancienne candidate à l'élection présidentielle face à Nicolas Sarkozy.

Si certains auraient pu s'attendre à un réel combat de la part de Jamel Debbouze contre le parti de Marine Le Pen, cette fois, le silence est au rendez-vous. À l'approche des élections législatives, qui auront lieu les dimanches 12 et 19 juin prochains, l'acteur de 46 ans s'est fait très discret pour ce début d'année 2022.

Comme l'indiquent nos confrères de Gala, Jamel Debbouze s'est confiée au micro du journal Le Monde, dans une interview publiée le dimanche 5 juin 2022. Il est revenu sur son envie de faire barrage au Rassemblement National. Selon lui, si "à l’époque, ça valait le coup (d’inciter à faire barrage au RN), aujourd’hui, (il) considère que ce n’est pas un "vrai" Front national, c’est un front de la misère". En effet, pour 2022, Jamel Debbouze dit non et revient sur son silence plutôt... inhabituel.

Selon lui, "le score du Front national, c’est un score de gens qui n’arrivent pas à joindre les deux bouts. C’est ça, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles