Jamel Debbouze : ce surnom donné à son Comedy Club qui lui tape sur le système

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Jamel Debbouze - Famous
Jamel Debbouze - Famous


Jamel Debbouze est revenu sur le Comedy Club lors d'une interview avec Paris Match, admettant qu'il n'a pas apprécié un surnom qui a jadis été donné à son théâtre. Toujo
"On l'a conçue pour qu'elle soit difficile. Normalement, sur scène, on ne perçoit que les deux premiers rangs. Là, on voit tout le monde, c'est très perturbant. C'est à force de jouer ici que les humoristes se bonifient" a-t-il expliqué. "On a appelé plusieurs fois le Comedy Club 'l'épicerie des comiques'. Mon grand-père était épicier, je n'ai pas de soucis avec ça, mais la connotation m'énerve. Surtout maintenant qu'on reçoit le public de France Inter. D'où vient Paul Mirabel à votre avis ? Ils peuvent nous remercier, Radio France, de leur fournir des humoristes… et Arthur aussi ! On devrait imposer un label, comme à la Comédie Française, que les jeunes soient fiers d'être passés par là."
Le comédien a également évoqué le Marrakech du Rire, qu'il considère aussi comme un rite de passage pour les jeunes comédiens.
"Si l'humoriste est bon, il a des chances d'intégrer la troupe et d'être payé 120 euros les cinq minutes. S'il est encore meilleur, on l'emmène en tournée. S'il fait ses preuves, il descend à Marrakech. Et là, il n'a plus besoin de nous" a continué la star.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles