James Bond : cet acteur pourrait bien être le prochain 007 !

Aaron Taylor-Johnson - October 2018 - Photoshot - BFI Film Festival - London
Aaron Taylor-Johnson - October 2018 - Photoshot - BFI Film Festival - London


Alors que les fans de James Bond attendent avec impatience de savoir qui succèdera à Daniel Craig dans le rôle du célèbre espion britannique, les producteurs de la saga travaillent dur pour trouver l'héritier parfait, et ils se rapprochent de la ligne d'arrivée. En effet, il a été confirmé que l'acteur anglais Aaron Taylor-John, connu pour "Kick-Ass", "Avengers" ou plus récemment "Bullet Train", fait partie des acteurs les plus prisés pour ce rôle. Des médias américains ont affirmé que le comédien a rencontré les producteurs de la franchise pour auditionner. À 32 ans, Aaron a une carrière déjà bien remplie avec le film de super-héros "Kick-Ass", "Anna Karenine", ou encore "Nocturnal Animals".
Par ailleurs, Daniel Craig - qui a quitté la franchise après le film "Mourir peut attendre" - a récemment admis qu'il ne se soucie pas de savoir qui lui succèdera.
Sur le podcast "Happy sad confused", l'acteur a déclaré : "Je n'y fais pas vraiment attention. Je ne vais pas... je ne vais pas sur internet, je n'ai pas de réseaux sociaux." Cependant, la star de "À Couteaux Tirés" a promis qu'il regardera le prochain James Bond au cinéma. Lorsqu'il lui a été demandé s'il aimera voir un nouvel acteur dans ce rôle, le comédien anglais a répondu : "Je serai au premier rang." Quant à sa propre décision de rejoindre la franchise en 2006, Daniel a admis qu'il avait hésité. Il a expliqué : "C'était sur la liste des bons côtés, je savais que ça allait changer ma vie. C'était sur la liste des contres aussi car ça allait changer ma vie. Je pouvais encore faire plein de choses et je savais que ça allait disparaitre. Mais c'était aussi sur la liste des pour et ça a marché pour le mieux. J'ai demandé conseil à mes meilleurs amis et ils m'ont dit "Tu dois le faire, tu vas le regretter si tu ne le fais pas". Et je l'ai fait donc nous y voilà."