James Bond, Le nom de la Rose et Indiana Jones : les rôles inoubliables de Sean Connery

·1 min de lecture

Sean Connery est mort samedi, à 90 ans, après une longue carrière au cinéma. L’acteur écossais a été le premier à incarner le mythique personnage de James Blond, personnage dont il aura d’ailleurs ensuite du mal à se détacher.

James Bond, six fois

En 1962, naît le mythe James Bond avec James Bond 007 contre Dr No. Pour incarner son personnage, le romancier Ian Flemming avait plutôt pensé à Cary Grant. Face à la divine Ursula Andress, il juge d'abord Sean Connery "trop frustre". Mais il va changer d'avis rapidement. Avec Bons Baisers de Russie de Terence Young (1963) et Goldfinger de Guy Hamilton (1964), Sean Connery assoit définitivement le mythe 007, l'agent secret britannique qui mélange avec élégance machisme, envie d'en découdre et bonnes manières.

Suivront Opération Tonnerre (1965) de Terence Young, On ne vit que deux fois (1967) de Lewis Gilbert, Les diamants sont éternels (1971) de Guy Hamilton et enfin le non-officiel Jamais plus jamais (1983) d'Irvin Kershner où James Bond vieilli est envoyé en cure par son supérieur.

>> QUIZ - James Bond : êtes-vous vraiment incollable sur l’agent 007 ?

1964 : Pas de printemps pour Marnie

Dans l'un des films les plus cruels d'Alfred Hitchcock, Sean Connery, qui échappe ainsi à son personnage de 007, incarne un riche éditeur qui tombe amoureux d'une jeune secrétaire cleptomane et frigide (Tippie Hedren). Le maître du suspens semble fasciné par Sean Connery et sa virilité presque caricaturale, sa manière obsessionnelle de protéger...


Lire la suite sur Europe1