Jardin partagé : tout ce qu'il faut savoir avant de se lancer

·1 min de lecture

Quelle grande ville n’a pas ses jardins partagés ? Tendance de fond depuis plus de 10 ans, ces espaces de partage gagnent chaque année du terrain sur l’asphalte des grandes villes. Le confinement du Printemps 2020 a même donné un coup de boost aux apprentis jardiniers qui (re)découvrent le plaisir de voir pousser leurs tomates. Alors quoi de mieux que d’apprendre et faire ensemble ? Qu’est-ce qu’un jardin partagé et comment en rejoindre ou en créer un? Marion Chassat est co-fondatrice du Jardin l’Ephémère à Bègles. Un petit coin de paradis sur lequel un groupe d’habitants se réunit un dimanche sur deux pour des chantiers participatifs. Mini-potager, composteur collectif, spectacles en plein air, espace de dons… Ce jardin partagé hybride est devenu en quelques années le ciment social de tout un quartier.

"Au démarrage d’un jardin partagé, il y a l’envie de faire ensemble. Notre aventure a débuté en 2015. Avec quelques habitants de ma rue nous cherchions un terrain pour accueillir des ruches. Nous avons repéré cette friche au bout d’une impasse. La mairie nous a renvoyé vers le propriétaire, qui est un aménageur. Une fois que nous nous sommes constitués en association, ils ont accepté de nous délivrer un bail d’occupation précaire, le temps que les travaux démarrent. Et c’est ainsi que le Jardin l’Ephémère est né. Nous avons commencé à défricher le terrain, organisé des grands pique-niques. On sentait une belle mobilisation, les gens avaient envie ! Le collectif, c’est certainement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles