Jeûne intermittent 16/8 : définition, bénéfices, risques et dangers

Devenu à la mode, le jeûne intermittent se fait une place dans nos habitudes alimentaires. Il y a tout d’abord le jeûne hydrique, qui consiste à consommer uniquement de l’eau, des tisanes ou des bouillons pendant une période donnée. Cependant, ce type de jeûne "doit être impérativement accompagné et demande une période de préparation d’une semaine pour entrer dans ce jeûne ainsi qu'une semaine de réadaptation pour en sortir, avec la réintroduction progressive des aliments en petite quantité", précise Olivia Charlet, micro-nutritionniste et naturopathe.

Si vous ne souhaitez pas trop bouleverser vos habitudes, le jeûne intermittent est beaucoup plus facile à intégrer dans son quotidien. Le plus répandu ? Le jeûne intermittent 16/8 avec 16 heures de jeûne et une fenêtre de 8h pour deux repas. "Le jeûne intermittent 16/ 8 permet d’améliorer de nombreux paramètres dans sa santé et change les habitudes alimentaires traditionnelles des repas matin, midi et soir", souligne Olivia Charlet,

Ce n’est pas tout : il existe également le jeûne 18/6 avec 18h de jeûne et une fenêtre de 6h pour se nourrir ainsi que le jeûne de 24h qui consiste, quant à lui, à ne faire qu'un seul repas par jour.

Le jeûne intermittent est avant tout un mode d’alimentation. "Il consiste principalement à ne pas manger pendant une période plus longue que celle de son sommeil, soit seize heures consécutives, et d’avoir deux repas sur une fenêtre de 6 heures. Pendant la période du jeûne hors sommeil, il reste primordial (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles