Jeûne OMAD : ce qu’il faut savoir avant de tester

·1 min de lecture

Au lendemain des fêtes de fin d’année, nombreux sont ceux qui partent à la chasse aux excès et aux kilos. Parmi les méthodes considérées parfois comme extrêmes et qui reviennent fréquemment au centre des conversations, le jeûne OMAD, pour "One Meal a Day", qui consiste à prendre un repas par jour. "Je pratique l’OMAD le lendemain de repas très riches, explique Lydia, 30 ans et maman d’un jeune garçon. J’ai l’impression de compenser les excès de la veille et cela me déculpabilise".

Pour autant, la jeune femme n’a jamais réussi à installer durablement le rythme d’un repas unique journalier. "J’aime particulièrement les moments où l’on se met à table, en famille. Ne le faire qu’une seule fois par jour, même pour accélérer la perte de poids, ne me satisfait pas… J’ai cette impression de manquer des moments importants", poursuit-elle.

La trentenaire est adepte depuis 3 ans du jeûne intermittent dit "16:8", qui consiste à rester à jeun 16 heures par jour et à s’alimenter deux fois sur une fenêtre horaire de 8 heures. Lydia saute ainsi le petit déjeuner et prend un déjeuner à 12h et son dîner avant 20h. "C’est un rythme qui colle davantage à nos habitudes sociales et donc plus facile à respecter au quotidien que le jeûne OMAD", explique Jean-Baptiste Rives, adepte du jeûne intermittent (appelé également fasting, ndlr) et auteur d’un livre sur le sujet*.

Favoriser le déstockage des graisses

Que l’on soit adepte du jeûne (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Manger équilibré ? Voici 9 conseils pour ne pas flancher
9 astuces ludiques pour perdre 100 calories
Faut-il manger plus (et plus gras) quand il fait froid ?
12 recettes de boissons détox
L’Oculus Quest 2, le casque virtuel qui vous fait transpirer… pour de vrai !