Jean Castex à Toulouse : bloquée par le barrage de police, elle ne peut pas dire adieu à sa mère mourante

·1 min de lecture

Une venue aux conséquences dramatiques. Alors que Jean Castex était en visite à Toulouse samedi 25 septembre 2021 pour échanger sur l'avenir de l'Europe, Michelle, 71 ans, s’est retrouvée coincée par le barrage de police mis en place pour la venue du Premier Ministre. Un dispositif de sécurité qui a empêché la Toulousaine de se rendre au chevet de sa mère mourante et de lui dire au revoir avant qu'elle ne rende son dernier souffle. Et pour cause, comme le rapporte La Dépêche le mardi 28 septembre, le barrage des forces de l’ordre empêchait les riverains de passer de la rive droite à la rive gauche de la Ville rose. A 11h45, Michelle s'est donc présentée à pieds pour rejoindre le pont autorisé mais, au moment de passer, les agents lui refusent l’accès et lui demandent de passer par un autre pont, à 40 minutes à pieds plus loin. "Et si vous n’êtes pas contente, vous n’avez qu’à écrire", lui aurait dit un policier d’après des propos relayés par La Dépêche. Michelle a donc pris le bus, en vain. Elle est en effet arrivée quinze minutes après le décès de sa mère, qui était en soins palliatifs depuis six jours à l'hôpital Joseph-Ducuing. Elle n'aurait donc pas pu lui faire ses adieux.

Dans un communiqué adressé à La Dépêche du Midi, la préfecture de Haute-Garonne s'est expliquée sur cette affaire. Elle indique :"La fermeture temporaire du pont Saint-Pierre à la circulation des véhicules et des piétons, qui n'était pas prévue dans le dispositif initial acté en préfecture, a été prise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles