Jean-Claude Carrière est mort

Bruno Deruisseau
·1 min de lecture
AFP
AFP

Il était à n'en pas douter l'un des plus grands scénaristes de l'histoire du cinéma français. En presque 60 ans d'activité, Jean-Claude Carrière s'en sera taillé une belle. Il est mort hier lundi 8 février dans son sommeil, de sa "belle mort". On retiendra de lui qu'il maîtrisait l'art de l'équilibre et de la polyvalence. Il savait jouer des deux mains, l'une tendue vers le public et l'autre vers la critique, et sauter à pieds joints du théâtre au cinéma en passant par la littérature.

Après avoir débuté au cinéma aux côtés de Jacques Tati et Pierre Etaix, il devient le compagnon de route de Luis Buñuel pour dix-neuf années et six films, parmi les plus beaux du cinéaste espagnol : Le Journal d'une femme de chambre (1964), Belle de jour (1967), La Voie lactée (1969), Le Charme discret de la bourgeoisie (1972, pour lequel Carrière est nommé aux Oscars), Le Fantôme de la liberté (1974) et Cet obscur objet de désir (1977).

60 ans de carrière

La suite de son parcours alterne entre collaborations avec des cinéastes français (Louis Malle, Jacques Deray, Jean-Claude Rappeneau, Philippe Garrel et même Jean-Luc Godard) et réalisa

Lire la suite sur lesinrocks.com