Comment Jean Dujardin et Grégory Gadebois sont entrés dans la peau de Sarkozy et Hollande

·1 min de lecture

Après Quai d'Orsay ou La conquête, un nouveau film met en scène des personnalités politiques bien connues des Français. Dans Présidents, la cinéaste Anne Fontaine dirige Jean Dujardin et Grégory Gadebois, qui incarnent respectivement un Nicolas Sarkozy et un François Hollande tentant ensemble de se relancer depuis la Corrèze, où Grégory Gadebois-François Hollande s'est retiré. Invités lundi d'Europe 1, les deux acteurs reviennent sur cette collaboration bien particulière, qui a plus à au moins un des deux ex-présidents.

>> Retrouvez le Tête-à-tête tous les jours à 7h40 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

"François Hollande l'a vu. Il a beaucoup aimé", assure Grégory Gadebois. Son prédécesseur à l'Elysée n'a lui pas encore eu l'occasion de voir son double à l'écran. "Je ne sais pas s'il en a envie", dit Jean Dujardin.

Comment on travaillé les acteurs sur le tournage ? S'agissait-il d'imiter les caractères bien connus des deux ex-présidents ou de s'en inspirer ? "Ce n'est pas du tout une imitation. On n'a pas cherché à rendre compte de quoi que ce soit", assure Grégory Gadebois. "On s'est inspiré de deux anciens présidents, on les a a regardé."

"Un aller-retour entre le réel et la fable"

Jean Dujardin, lui, préfère parler de "détournement". "Je prends la figure, je lui fais un peu les poches, et je prends ce qui m'intéresse", explique-t-il, ajoutant que dans le traitement des protagonistes, "il y a aussi des choses fantasmées". 

En s'intéressant à Nicolas Sark...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles