Jean Dujardin mis à l'écart : ses déchirantes confessions sur son enfance difficile

·2 min de lecture

Jean Dujardin s'est confié sur la solitude dont il a souffert durant son enfance, dans les colonnes du Journal du Dimanche, en kiosque le dimanche 27 juin 2021. Des blessures qui ont forgé son caractère.

Jean Dujardin n’a pas toujours eu le bagout qu’on lui connait. Dans une interview au JDD, publiée le dimanche 27 juin 2021, l'acteur, qui joue un homme politique ressemblant à Nicolas Sarkozy dans le film Présidents d'Anne Fontaine, en salles à partir du 30 juin 2021, s'est confié sur les difficultés qu'il a rencontrées durant son enfance. Comme son personnage, il a pu se sentir seul. "Ces hommes isolés et souvent en circuit fermé, j’ai envie de les abîmer encore plus pour mieux les réparer. Sans doute parce qu’enfant je me suis senti à l’écart : d’abord à la maison, où j’étais le plus jeune, mais aussi à l’école, où on me répétait : 'Vivons heureux, vivons caché, hein Dujardin !' Je me planquais car je n’aimais pas la compétition : avant même un contrôle, je savais que j’allais perdre", a déclaré le compagnon de Nathalie Péchalat.

"J'ai été heureux le jour où je suis devenu un homme"

Une fois adulte, le comédien, défenseur de Roman Polanski, a pu s'épanouir : "À l’école, on ne pousse pas à réussir, on nous clone pour suivre un modèle. J’ai été heureux le jour où je suis devenu un homme et que j’ai pu choisir ma route." Jean Dujardin n'est plus aussi réservé, mais il n'oublie pas l'enfant qu'il était.

Selon lui, si ce dernier le croisait aujourd'hui, il lui "sourirait et dirait : 'On se connait bien.'" À l'ex d'Alexandra Lamy d'ajouter : "Ce sont nos névroses qui nous construisent. Je n’étais pas du tout rêveur et je n’aurais jamais imaginé être acteur. J’écrivais beaucoup de sketches, j’avais une vie parallèle très riche et peuplée (...)

                            (...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles