Jean-Jacques Goldman : son fils Michael répond à ceux qui l’accusent de profiter du succès du film complotiste "Hold-up"

·1 min de lecture

Figure incontournable de la scène musicale française, Jean-Jacques Goldman, qui fut également l'un des membres les plus emblématiques des Enfoirés, avant de quitter la troupe, n'a pas vu son fils Michael suivre ses traces. Proche de l'industrie musicale, le fils du chanteur a tout d'abord fondé My Major Compagny, un label participatif et communautaire qui a permis a des talents comme Grégoire et Joyce Jonathan d'éclore, avant de créer en 2013 une plateforme de financement participatif baptisée Tipeee. Bien cette entreprise soit un succès, elle s'est néanmoins retrouvée au cœur d'un scandale après avoir fait la promotion d'un projet très controversé.

En fait, la plateforme a fait partie des diverses sociétés ayant permis au film complotiste Hold-up de récolter 300 000 euros. Pour mémoire, ce documentaire, qui a fait couler énormément d'encre, comparait les mesures sanitaires mises en place par le gouvernement, pour tenter de combattre l'épidémie de coronavirus, à un "complot mondial". Pour étayer leur propos, les réalisateurs de Hold-up se sont appuyés sur de multiples fausses informations, comme par exemple l'inutilité des masques de protection, ou bien encore la fabrication du virus par des laboratoires de recherche. Malgré cela, Michael Goldman et son associé, Jonas Mary, ont défendu leur choix de ne pas retirer ce documentaire polémique de la plateforme Tipeee durant l'émission Complément d'enquête, diffusée jeudi 2 septembre 2021 sur France 2.

"Toutes les plateformes ont viré (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles