Jean-Jacques Goldman marqué à vie par le meurtre de Sirima, avec qui il chantait "Là-bas"

·1 min de lecture

Elle venait à peine de connaître le succès avec le titre Là-bas, mais tout s'est arrêté brusquement lorsque son mari l'a assassinée. Un féminicide. Dans C à Vous, le vendredi 1er octobre 2021 sur France 5, Pierre Lescure et le journaliste musical Eric Jean-Jean sont revenus sur cet événement traumatisant, qui a marqué Jean-Jacques Goldman. Alors qu'Anne-Elisabeth Lemoine et les chroniqueurs de l'émission dévoilent leurs chansons préférées de l'auteur-compositeur-interprète, Marion Ruggieri choisit Là-bas. Bruno Solo, invité du programme, lance alors une conversation sur "le destin de la jeune fille qui est dans le clip". Pierre Lescure embraye sur un rappel des faits, qui se sont déroulés en 1989. "La tristesse puisque trois semaines après la sortie de la chanson qui cartonne parce que Jean-Jacques [Goldman] était au sommet - et qui raconte une histoire universelle -, le fiancé de la dame, le père de son enfant, fou de jalousie et dans sa médiocrité musicale, la tue sauvagement", relate-t-il.

Eric Jean-Jean, journaliste musical venu présenter son dernier livre, une biographie intitulée Jean-Jacques Goldman : Une vie en chansons , confirme : "Il va la poignarder." La franco-britannique Sirima Wiratunga a en effet été tuée par son mari, le musicien Kahatra Sasorith, dans la nuit du 6 au 7 décembre 1989, dans leur appartement du 10e arrondissement de Paris.

À celui qui officie sur RTL d'ajouter : "Tout est bouleversant dans cette chanson, même la rencontre avec Sirima. Jean-Jacques (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles