Jean-Louis Aubert : « Je ne fais que réaliser mes rêves »

Valérie Robert

Qu’est-ce qu’on est bien dans son « Refuge », titre du nouvel album du chanteur ! Chaleur humaine, sourires à gogo et talent : ça, c’est vraiment (toujours) lui.

Pourquoi sortir 22 chansons ?
Jean-Louis Aubert - 
Il y en avait au moins 54 ! On a dû me sortir du studio d’enregistrement ! C’était curieux, car j’étais en tournée en même temps. C’était une année brodée d’envies qui me tombaient dessus comme des hasards. J’ai pioché dans la caisse contenant mes carnets sur lesquels figurent des chansons accumulées au cours du temps. Quelques-unes me demandaient : « Pourquoi tu ne me chantes pas ? S’il te plaît, ça fait déjà trois albums que je le réclame ! » Il y en avait aussi des nouvelles qui montraient un peu les muscles, du style « Je suis la petite dernière, je suis la chérie ! » Les gens ne sont plus formatés albums, alors autant donner un grand terrain à découvrir, avec l’idée que chacun trouvera peutêtre sa chanson préférée. Tant qu’à créer un refuge, autant qu’il ait deux pièces.

La musique en est-il un pour vous ?
Jean-Louis Aubert - 
Oui, bien sûr. J’espère aussi que ces chansons le seront pour les autres. En fait, cette année a été pleine de satisfactions et de petits coups de fatigue, mais, maintenant, j’arrive à prendre des vacances de vingt minutes à une demiheure. J’ai un refuge à l’intérieur de moi qui me fait du bien, calme mon anxiété et me remet les idées en place. Le titre vient de cette phrase de Bouddha : « Ne cherche pas refuge ailleurs, sois une île pour toi-même. » L’idée n’est pas de se renfermer sur soi. Si l’on a un endroit calme...Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi