Mort de Jean-Louis Trintignant à l'âge 91 ans

© Zannoni Julien/APS-Medias/ABACA

Figure incontournable du cinéma et du théâtre français, l'acteur Jean-Louis Trintignant est décédé vendredi 17 juin. Il avait 91 ans.

Son décès a été annoncé par son épouse, Marianne Hoepfner. Jean-Louis Trintignant est « mort paisiblement, de vieillesse, ce matin, chez lui, dans le Gard, entouré de ses proches ». Voix reconnaissable entre toutes, présence magnétique teintée de mélancolie : il a mené pendant un demi-siècle une immense carrière au théâtre et au cinéma, de « Et Dieu... créa la femme » à « Amour ». Entré dans l'histoire du cinéma avec « Un homme et une femme » de Claude Lelouch - Palme d'or en 1966 -, il remporté le prix d'interprétation à Cannes pour « Z » de Costa Gavras en 1969 et le César pour « Amour » (2012) de Michael Haneke.

Ce perfectionniste était aussi un homme inquiet et réservé qui confiait avoir eu des tentations suicidaires : « Je reconnais n'avoir jamais été très gai. » Ce pessimisme l'accompagne bien avant la mort de sa fille Marie avec qui il entretenait une grande complicité. Elle est morte en 2003 sous les coups de son compagnon, le chanteur Bertrand Cantat. Quelques mois auparavant, père et fille avaient interprété en duo sur scène les « Poèmes à Lou » d'Apollinaire. Ce décès tragique n'allait plus cesser de le hanter : « J'aurais pu arrêter ma vie à ce moment-là ». Poussé par ses proches, il était remonté sur scène, trouvant une « thérapie » dans la poésie et le théâtre. Les planches, son « vrai métier », racontait-il à l'AFP. « On fait du ciné un peu par vanité », « pour ne plus être...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles