Jean-Luc Lahaye accusé de viols : des emails d'une plaignante, signés "ta petite femme", bouleversent l'enquête

Après six mois passés derrière les barreaux, Jean-Luc Lahaye avait été libéré de la prison de la Santé le 24 mai 2022. Selon les informations de BFMTV, relayées vendredi 17 juin 2022, des emails transmis par la défense du chanteur aux juges d'instruction auraient permis cette libération. Les courriels étaient adressés à Jean-Luc Lahaye et auraient été envoyés par l'une des deux plaignantes entre le 24 janvier 2015 et le 3 avril 2020. Selon les avocats de l'artiste âgé de 69 ans, ces emails viendraient contredire sa version des faits. Si elle accuse Jean-Luc Lahaye de l'avoir violée durant de nombreuses années, dans les messages qu'elle lui aurait envoyé, elle assumait pourtant la relation qu'elle pouvait avoir avec lui. "Je me remémore tes gestes, ta voix. Je puise sans cesse dans ce passé que nous avons en commun, rien n’est plus beau. Je m’ennuie de toi. Je veux ton regard posé sur moi, toutes tes manifestations devenues synonymes de bonheur. Mais tu n’es pas là et je suis impuissante", aurait-elle ainsi écrit, comme le rapportent encore nos confrères de BFMTV, qui ont pu consulter les emails envoyés.

Ces derniers étaient signés "Ta petite femme". Alors que Jean-Luc Lahaye était très souvent pointé du doigt pour la grande différence d'âge qu'il pouvait avoir avec ses partenaires, là encore, celle qui l'accuse aujourd'hui, lui assurait, toujours dans ses emails, qu'il devait tenir bon. "Surtout, défends-toi c’est important. Tu n’es pas un pédophile. Un violeur non plus. Surtout (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles