Jean-Luc Mélenchon dans "Balance ton Post" : la condition qu’il a imposée à Cyril Hanouna

·2 min de lecture

C’est l’invité de Cyril Hanouna qui a fait le plus parler de lui. Jeudi 11 février 2021, l’animateur a reçu sur le plateau de Balance ton post Jean-Luc Mélenchon. Une venue qui a réjoui le producteur, qui a annoncé sur Twitter : "C'est le premier homme politique qui a accepté une invitation dans l'une de mes émissions. C'est déjà louable de sa part. C'est vrai que je n'ai pas été d'accord avec lui sur plein de choses, j'étais d'accord avec lui sur d'autres choses aussi. C'est pour ça que j'irai le voir dans la loge, au tout début de l'émission, pour lui parler. Les yeux dans les yeux, juste lui et moi pendant 5-6 minutes pour savoir pourquoi il est venu, pour savoir qui est l'homme. Et après, on entrera dans l’arène".

Si Jean-Luc Mélenchon a accepté l’invitation de Cyril Hanouna, il a toutefois imposé sa condition : qu’Eric Naulleau ne soit pas présent sur le plateau. "C'était la seule condition. Sinon, on peut lui parler de tout. Il sera en direct et répondra à toutes les questions. Il se défendra sur tous les sujets", a expliqué l’animateur de Touche pas à mon poste. "Oui, ça me fait un petit peu de peine parce qu'Eric Naulleau fait partie des éditorialistes phares de cette émission. Mais c'est une demande de notre invité. C'était sa seule demande", a-t-il souligné.

Une annonce qu’a confirmée l’éditorialiste : "Ainsi qu'annoncé par Cyril Hanouna, Jean-Luc Mélenchon a posé pour seule condition de sa venue à BTP que je sois absent du plateau. Rendez-vous dans l'After pour un sujet hélas d'actualité, la situation des sans-abris rendue plus précaire encore par la vague de froid". Il faut dire qu’entre le journaliste et le politologue, les relations ont toujours été électriques. À plusieurs reprises les deux hommes se sont écharpés et l'animateur de télé a dézingué certains représentant de La France insoumise comme Alexis Corbières, Raquel Garrido ou Adrien Quatennens.

"Ce mouvement est proche de tout ce qui se rapproche de l’indigénisme. Pour moi, homme de gauche laïque, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite