Jean-Luc Mélenchon furieux contre Emmanuel Macron : "La deuxième saison du grand blabla !"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Jean-Luc Mélenchon credit:Bang Showbiz
Jean-Luc Mélenchon credit:Bang Showbiz

Jean-Luc Mélenchon ne semble pas avoir apprécié les propos tenus par Emmanuel Macron lors d'une interview pour la presse quotidienne régionale. Au cours de cette conversation, le président de la République a affirmé qu'il refuse de nommer celui-ci comme Premier ministre si la gauche remporte les élections législatives.

Clairement remonté, le leader de la Nupes a répondu avec ironie : "Après la première saison du grand blabla, il y a maintenant une deuxième saison du grand blabla."

Jean-Luc Mélenchon fait ici référence au projet de "Conseil national de la refondation" d'Emmanuel Macron mais aussi à la Convention citoyenne du climat, des moments cruciaux du premier mandat.

Agacé par les propos de l'occupant de l'Élysée, Mélenchon a ajouté : "Qu’est-ce que ça veut dire que cette histoire, sinon le refus de la décision démocratique ? Ça ne serait pas raisonnable de faire autrement".

Il a également insisté sur le fait que le président ne peut que se conformer aux règles du jeu et à la majorité parlementaire "même quand ça ne fait pas plaisir" car "la Constitution ne prévoit pas le droit au bon plaisir.

"Le président Chirac n’était pas du tout content d’avoir à désigner Lionel Jospin" a-t-il poursuivi, faisant référence à la nomination de Lionel Jospin par Jacques Chirac en 1997. "Il l’a fait. Pourquoi ? Parce qu’il a gagné les élections"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles