Jean-Luc Reichmann annonce avoir pris une décision symbolique pour soutenir une cause chère à son coeur

Jean-Luc Reichmann a des combats et il le fait savoir. L'animateur s'est exprimé à de nombreuses reprises sur sa volonté de soutenir les enfants victimes d'agression. Il le fait avec brio en sensibilisant les téléspectateurs de TF1 à cette cause dans sa série Léo Mattéï, brigade des mineurs. En juin 2022, à l'occasion des 12 ans des 12 coups de midi, il nous confiait d'ailleurs : "Mes combats, comme on le fait à TF1 depuis 21 ans, c’est d’être le plus rassembleur possible, faire attention aux générations d’après… Les enfants, par rapport à Léo Matteï, c’est mon combat".

À lire également

Le Quiz des champions (France 2) : Qui sont les candidats de cette nouvelle édition ?

"Je serai présent ce vendredi soir"

Le compagnon de Nathalie Lecoultre prouve une nouvelle fois que quand quelque chose lui tient à coeur, il s'implique jusqu'au bout. Hier, mercredi 30 août, le présentateur préféré des Français postait une vidéo sur son compte Instagram dans laquelle il expliquait avoir accepté un rôle symbolique. En effet, face caméra et tout sourire, il indiquait : "Cette année, j'ai décidé d'être le parrain de la 40e Fête à Neuneu". Pourquoi avoir répondu présent ? Tout simplement parce que pour cette édition 2023 de la fête, un partenariat a été prévu avec l'association Innocence en danger qui aide notamment les enfants victimes de maltraitance. Jean-Luc précisait : "Et avec les forains, cette année, nous avons décidé que tous les gains de la soirée [grand soirée d'ouverture le 1er septembre, ndlr] soient reversés à cette association afin que les enfants sont mieux accompagnés après tous les troubles qu'ils ont subis". Pour motiver les troupes, l'animateur précisait qu'il serait de la partie ce vendredi. "Je serai présent ce vendredi soir à la Fête à Neuneu pour accompagner au mieux les enfants", indiquait-il. En commentaires de sa vidéo, de nombreux internautes ont tenu à le féliciter pour cette attention honorable. "Un magnifique geste, merci d’être celui que vous êtes, avec un immense cœur", pouvait-on, par exemple, lire.