"Les 12 coups de midi" : Jean-Luc Reichmann décontenancé face à une inspectrice des finances publiques

Jean-Luc Reichmann en voit de toutes les couleurs sur le plateau des 12 coups de midi ! Depuis le départ de Paul, champion légendaire de l’émission qui s’en est allé le 10 octobre 2019 avec 691.522 euros de gains, rien ne va plus. L’animateur phare de la Une voit les candidats défiler les uns après les autres et aucun ne reste maître de midi bien longtemps. Il faut dire que le jeune homme de 20 ans, atteint du syndrome d’Asperger, avait réussi à placer la barre très haut avec 153 participations. De quoi donner des sueurs froides aux petits nouveaux… Mercredi 20 novembre 2019, Céline, jeune femme présentée par Zette - la voix-off du programme - comme “douée pour le tricot et collectionneuse de crayons à papier”, a tenté sa chance. Si elle n’a pas réussi à repartir victorieuse des 12 coups de midi, elle a toutefois bien fait rire Jean-Luc Reichmann… Et le public.

⋙ "Les 12 coups de midi" : électrocutée, la championne a subi un "reboot cardiaque"

Tout commence quand Céline, après avoir fait son entrée sur le plateau, annonce à Jean-Luc Reichmann qu’elle lui a confectionné un petit cadeau. “Je vous ai tricoté une écharpe !”, lance ainsi la candidate. L’animateur s’exclame : “Vous avez l’écharpe, là ? Mais alors, je veux la voir !” Céline sort alors une longue écharpe bleue où elle a soigneusement inscrit en violet “Les 12 coups de midi.” Résultat : même Zette s’extasie. Jean-Luc Reichmann, aussi heureux qu’un enfant à Noël, s’écrie : “Regardez, c’est un truc de fou, regardez ! Ça va bien me cacher ma glotte. Merci Céline, vous êtes tellement… Oh la la, qu’est-ce que vous faites dans la vie ?” Et la fameuse Céline de répondre, le sourire aux lèvres : “Je suis contrôleur des finances publiques.” Rires et applaudissements dans le public. Jean-Luc Reichmann garde le silence pendant de longues secondes en rigolant, puis rétorque avec ironie : “Oh, quelle bonne nouvelle !” Il conclut finalement, en imitant la candidate : “Et d’ailleurs, je vous ai inspecté Jean-Luc !” Tant qu’il

(...) Cliquez ici pour voir la suite