Jean-Marc Morandini condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineurs

© EANNE ACCORSINI/SIPA

L’animateur a été reconnu coupable de corruption de mineurs sur trois adolescents, à qui il avait demandé des clichés dénudés ou des scénarios sexuels.

L'animateur de télévision français Jean-Marc Morandini a été condamné ce lundi 5 décembre à Paris à un an de prison assorti d'une période de sursis probatoire de deux ans pour « corruption de mineurs » sur trois adolescents.

Inscription au fichier des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes

Les faits ont eu lieu lors d'échanges électroniques et d'un casting à son domicile entre 2009 et 2016. « Malgré le temps écoulé aucune remise en question n'avait été amorcée » par Jean-Marc Morandini sur ces « passages à l'acte transgressifs », a estimé la présidente du tribunal correctionnel de Paris, soulignant néanmoins qu'il « ne ressort ni du dossier ni des débats, que l'on puisse qualifier M. Morandini de prédateur ou de pédophile ».

Lire aussi >> Cyberviolence : un kit de survie pour aider les victimes

« Ce jugement est incompréhensible et assez sévère, et nous entendons faire appel de cette décision », a réagi l'avocate du prévenu, Me Corinne Dreyfus-Schmidt.

Le parquet avait requis à l'encontre de l'animateur vedette de CNews un an de prison avec sursis lors du procès fin octobre. Le tribunal y a ajouté une obligation de soin de deux ans ainsi qu'une inscription au fichier des auteurs d'infractions sexuelles ou violentes (Fijais).

« Je me réjouis que M. Morandini qui contestait les faits et était dans le déni ait été reconnu coupable par un jugement motivé », a réagi auprès de l'AFP Me Francis Szpiner, avocat d'une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi