Jean-Michel Maire confiné et "un peu dépressif" : le message inquiétant de Matthieu Delormeau

Rien n'arrête Cyril Hanouna. Mardi 17 mars, l'animateur de Touche pas à mon poste a décidé de présenter son émission depuis... son salon ! Suite aux mesures de confinement mises en place après le discours d'Emmanuel Macron, les émissions de télévision rivalisent d'astuces et de système D pour pouvoir continuer à divertir leurs téléspectateurs même si certaines comme Télématin ont été mise à l'arrêt. Le mari d'Emilie recevait donc une toute petite partie de ses chroniqueurs chez lui, parmi lesquels : Gilles Verdez, le chroniqueur Dr Jimmy Mohammed ou encore Matthieu Delormeau. Gants en plastique, distance de sécurité, équipe réduite... tout était fait pour respecter au mieux les règles de sécurité imposées par la propagation du COVID-19.

Fatigue, courbatures, fièvres... Jean-Michel Maire est seul chez lui

Matthieu Delormeau, très ému pendant l'émission, a tenu à profiter de sa présence à l'antenne pour donner des nouvelles de Jean-Michel Maire. Est-il touché par le coronavirus ? Matthieu Delormeau ne le confirme pas : "Effectivement, on soupçonne qu'il l'est." explique-t-il. "Je voudrais passer un petit message parce que Jean-Michel (Maire, ndlr), il est tout seul chez lui. Il est fatigué, il a des courbatures, il a du mal à serrer le poing, il a de la fièvre, ça fait quatre jours que je l'ai au téléphone. Et je me rends compte d'un truc tout bête, c'est que j'ai qu'une envie c'est d'aller le voir et de le prendre dans mes bras. Il est tout seul chez lui. Ses voisins ne peuvent pas venir, sa soeur ne peut pas venir, sa fille ne peut pas venir." Pour venir en aide à son ami, Matthieu Delormeau a tenu à se rendre chez lui pour lui déposer "des petites choses devant sa porte". Mais il ne l'a pas vu. Un vrai déchirement pour celui qui a récemment dévoilé le salaire de Nagui dans son TPMP People. Il a pourtant tenu à rassurer les fans de Jean-Michel Maire. "Je l'appelle souvent. Kelly l'a appelé. On l'appelle souvent dans l'équipe. mais je pense à lui mais aussi aux autres."

(...) Cliquez ici pour voir la suite