• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Jean-Paul Belmondo ne "parlait plus" à la fin de sa vie : Claude Lelouch fait des confidences bouleversantes

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le cinéma pleure son "Magnifique". Lundi 6 septembre 2021, Jean-Paul Belmondo est décédé. C’est entouré de ses proches que l’acteur de 88 ans "s'est éteint tranquillement", a expliqué Michel Godest, son avocat à l'AFP. "Je le voyais souvent avec sa famille. Il était devenu faible. Pour moi, c'est un vide terrible. Mais il s'est éteint tranquillement ce matin", a-t-il confié sur BFM. Depuis l’annonce de sa mort, de nombreuses personnalités lui ont rendu hommage. Sur les réseaux sociaux et dans les médias, tous ont salué son talent et sa camaraderie. Parmi eux, Claude Lelouch. Dans les colonnes de Nice-Matin, du 8 septembre 2021, celui qui a tourné avec lui Les Misérables, Un homme qui me plaît ou encore Itinéraire d'un enfant gâté et D'un film à l’autre a partagé son regret de ne pas avoir pu tourner d’autres films avec lui.

Et pour cause. Victime d’un AVC à l’âge de 68 ans, l’acteur s’est retrouvé physiquement diminué et contraint de s’éloigner des plateaux de cinéma. "Oui, j'avais espéré que s'il retrouvait la parole, on pourrait faire un nouveau film. Il était évidemment pas question de filmer un grabataire", a confié Claude Lelouch. Espérant une amélioration de l’état de santé de son camarade, le réalisateur a expliqué avoir espéré jouer une nouvelle fois avec lui : "J'avais un scénario formidable pour une suite à 'Itinéraire'. Et puis cette amélioration n'a pas eu lieu et j'ai décidé de ne pas le faire. Il n'était pas question de montrer un Jean-Paul diminué".

Le cinéaste (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles