Jean-Paul Rouve : comment est née son improbable amitié avec Michel Polnareff

© PAULINE MAILLET / COLLECTION CHRISTOPHEL VIA AFP

Jean-Paul Rouve est ce dimanche l'invité de l'émission de Didier Barbelivien "Dis-moi ce que tu chantes". L'acteur revient sur les chansons qui ont marqué sa vie, dont "Tous les bateaux, tous les oiseaux" de Michel Polnareff. L'occasion pour la star d'évoquer son amitié avec le chanteur, née suite au tournage du film "Podium", dans lequel il incarnait un sosie de Polnareff.

Michel Polnareff l'accompagne depuis sa plus tendre enfance. Quand il avait seulement deux ans, Jean-Paul Rouve écoutait "Tous les bateaux, tous les oiseaux". C'est même la toute première chanson dont il se souvient. "Je trouve ça fou de me souvenir de cette chanson", confie-t-il au micro de Didier Barbelivien dans Dis-moi ce que tu chantes. "Je suis chez ma grand-mère. Et cette chanson passe à la radio et elle passe en boucle évidemment parce que c'est un immense tube".

Jean-Paul Rouve reçoit un coup de fil de Polnareff plusieurs mois après la sortie de Podium

Et, l'acteur a eu la chance de nouer un lien tout particulier avec son idole grâce à un choix dans sa carrière. En 2004, la star des Tuche croise le chemin de Yann Moix, le réalisateur de Podium. Ce dernier propose à Jean-Paul Rouve de se glisser dans le costume de Polnareff. Pari relevé pour l'acteur qui incarne magistralement l'interprète de Lettre à France.

Au micro de Didier Barbelivien dans Dis-moi ce que tu chantes, Jean-Paul Rouve se souvient avoir reçu un coup de fil, totalement inattendu, de Michel Polnareff. "Un jour, mon téléphone sonne et j'ai un appel de l'étranger, de Los Angeles. C'est Michel Polnareff. Il a vu le film un ou deux ans après sa sortie et il me dit : 'Écoutez, je viens de voir le film, et franchement j'ai l'impression de me voir. C'était moi, ma façon de marcher. C'était bien moi à l'époque'". Une déclaration qui a profondément "touché" Jean-Paul Rouve, satisfait d'avoir "réussi à lui r...

Lire la suite sur Europe 1

VIDÉO - Jean-Paul Rouve et Maurice Barthélemy avouent avoir "plusieurs" ex en commun