• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Jean-Pierre Pernaut en colère : découvrez l’objet de son gros coup de gueule

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Lancée lundi 23 août 2021 sur les antennes de RMC et RMC Story, l'émission Estelle Midi commence déjà à faire parler d'elle. Présentée par l'ancienne figure de la chaîne l'Equipe, Estelle Denis, le programme diffusé quotidiennement entre 12h et 15h a déjà été le théâtre de plusieurs coups de gueules, comme par exemple celui du journaliste Daniel Riolo, suite aux incidents qui se sont produits durant le match de football entre l'OGC Nice et l'Olympique de Marseille. Présent au sein de l'émission vendredi 27 août 2021, Jean-Pierre Pernaut a lui aussi exprimé son point de vue avec virulence sur un tout autre sujet.

Ce jour-là, Estelle Denis et ses équipes ont abordé la question des nouveaux radars tourelles qui vont être progressivement déployés en villes pour contrôler les automobilistes. Un sujet qui n'a pas manqué de faire réagir l'ancien présentateur emblématique du JT de 13h de TF1, qui a été remplacé par Marie-Sophie Lacarrau depuis le lundi 4 janvier 2021. "Cette histoire va encore renforcer notre opinion que l'automobiliste n'est qu'une simple pompe à fric !", s'est agacé le compagnon de l'ancienne Miss France Nathalie Marquay, tout en décrivant ces engins de contrôle comme étant des "mitraillettes à PV".

"J'entends parler d'adolescents qui se font tuer dans les banlieues à cause de la drogue, j'entends parler des risques terroristes… Et quand je vois des gendarmes qui contrôlent des vitesses à 1 km/h, à 2 km/h, ils n'ont pas autre chose à faire non ! Ils contrôlent les pass (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles