Jean-Pierre Pernaut : Nathalie Marquay a enflammé sa Saint-Valentin... avec un strip-tease

·2 min de lecture

Après avoir enflammé la Toile, Nathalie Marquay a embrasé son 14 février 2021. La compagne de Jean-Pierre Pernaut a fait des révélations croustillantes sur sa Saint-Valentin dans Touche pas à mon poste, le lundi 15 février 2021. Après lui avoir "préparé le petit-déjeuner", l’ancienne Miss France lui a réservé un show en toute intimité. Reprenant le titre de Beyoncé Crazy in love, sur lequel elle s’est déhanchée dans Stars à nu, elle s'est lancée dans une danse très sexy. "Je lui ai fait le strip-tease… Devant mon mari, j’avais envie de lui faire la petite surprise et il n’a pas déjeuné", s'est-elle amusée avant que Cyril Hanouna ne l’a félicite pour son audace.

À l’aise avec son corps, la mère de famille de 53 ans n’a pas hésité à se dévoiler dans un ensemble de lingerie très sexy lors des répétitions du programme de prévention sur les dépistages des cancers du côlon et gynécologiques. En redécouvrant sa performance en petite tenue sur la scène du Lido à Paris, Nathalie Marquay n’a pas caché sa fierté et son émotion. En coulisses, Jean-Pierre Pernaut n’était pas en reste, selon elle. "Il a vu les images, il a dit que j’étais une bombe, qu’il était fier et heureux de m’avoir auprès de lui", a-t-elle confié avec le sourire.

Toutefois, la chroniqueuse de Touche pas à mon poste a rappelé que le plus important de la soirée n’était pas de la découvrir en sous-vêtements, mais bien le message de l’émission. "J’ai eu plein de messages et des captures [d'écran, ndlr.] des rendez-vous sur Doctolib (site permettant de prendre des rendez-vous médicaux en ligne). Franchement [...] , j’en ai pleuré dimanche soir de recevoir tous ces messages : ‘Voilà, j’ai pris rendez-vous chez le gynécologue’, ‘J’ai fais une mammographie’". Nathalie Marquay a conclu : "Ok, on n’a pas fait une grande audience, mais ce n’est pas grave. L’essentiel, c’est que le message est passé".

À lire aussi : Jean-Pierre Pernaut : son coup de gueule contre ces "ordures" qui se sont permis de traiter sa femme "de midinette" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite