"J'en suis fière" : les rares confidences de Léa Salamé sur ses origines libanaises

Capture d'écran/France 2

Léa Salamé n'aime pas vraiment parler d'elle, de son histoire familiale et de son enfance. Mais sur le plateau de Quelle époque ! samedi 14 janvier 2023, la journaliste a fait une entorse à sa discrétion, alors qu'elle recevait Daniel Cohn-Bendit. Venu présenter son livre, Français mais pas Gaulois - Des étrangers qui ont fait la France, l'ancien leader de Mai 1968 a fait bondir Léa Salamé lorsqu'il a évoqué "l'identité française" qui, lorsque l'on parle d'elle, "nie des centaines de milliers de personnes qui ont une autre interprétation". "Si, il y a une identité française", a tout de suite réagi la compagne de Raphaël Glucksmann, qui s'est dite "fière de [s]es origines" libanaises. "Vous parlez de moi, vous voulez parler de moi, mais moi j'en suis fière, a-t-elle ajouté. Je lui dois énormément à la France, elle m'a accueille." Née au Liban le 27 octobre 1979 en pleine guerre civile, Léa Salamé a vécu une enfance compliquée, comme elle le confiait avec beaucoup de pudeur dans les colonnes du Pèlerin le 14 octobre 2020. "Je dormais dans la baignoire de la salle de bains car c’était le seul lieu sans fenêtres...", se souvenait la journaliste. Avec son père politologue et sa mère issue d'une famille de bijoutier, elle a quitté le pays en 1974 "lors de l'invasion israélienne" : "entre 5 et 11 ans, j’ai fait des allers-retours entre la France et le Liban, priant tous les soirs devant mon pays en flammes pour que mes grands-parents ne meurent pas".

Installée à Paris, dans le XVIe arrondissement, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite