«J'engage la musique avant mes films», confie le réalisateur Claude Lelouch

© EUROPE 1

Palme d'Or à Cannes, Oscars et Golden Globes aux États-Unis, plus de soixante ans de carrière et une cinquantaine de films… On ne présente plus Claude Lelouch, figure mondiale et légende du cinéma dont se revendiquent des réalisateurs comme Tarantino. À l'occasion de la sortie de son spectacle symphonique "D'un film à l'autre", le cinéaste est venu se confier sur son amour de la musique au micro d'Europe 1. "La musique a joué un rôle très important dans mes films. J'engage la musique avant mes films, en même temps que les comédiens, parce que je sais que c'est elle qui va le mieux parler à notre part d'irrationnel, à notre inconscient, à ce qu'il y a de meilleur chez chacun d'entre nous", avance-t-il.

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

De nombreuses musiques cultes

Pour le réalisateur, l'équation est simple : la musique "fait de nous des gens heureux", alors grâce à elle il souhaite "faire des films qui font du bien". Et la liste est longue. Depuis 1962, les cinéphiles ont pu retrouver Johnny Hallyday, Claude Nougaro, Sylvie Vartan, Dalida et bien d'autres dans sa filmographie .

La plus connue est d'ailleurs indissociable au succès du film : Un homme et une femme en 1966, composée par son musicien fétiche, Francis Lai. "C'était un ange sur terre. J'ai fait 35 films avec lui et je pense que c'est unique dans l'histoire du cinéma d'avoir eu une collaboration aussi forte", se remémore...


Lire la suite sur Europe1