Jennifer Aniston admet avoir essayé de devenir maman : "C'était vraiment difficile"

Jennifer Aniston - 30th Santa Barbara International Film Festival - JAN 15 - splash
Jennifer Aniston - 30th Santa Barbara International Film Festival - JAN 15 - splash


En conversation avec Allure, Jennifer Aniston a évoqué un sujet qu'elle a longuement gardé pour elle dans les médias. La star de "Friends" a effectivement abordé ses envies de grossesse, admettant qu'elle a longuement essayé de devenir maman.
"Je dirais qu'à la fin de la trentaine, la quarantaine, j'ai traversé une période vraiment difficile, et si cela n’avait pas été le cas, je ne serais jamais devenue celle que je suis aujourd’hui" a-t-elle commencé. "
L'actrice a évoqué les rumeurs qui entouraient ses potentielles grossesses dans la presse pendant de nombreuses années, période pendant laquelle elle essayait en effet de devenir maman à tout prix.
"Toutes ces années et ces années de spéculation... C'était vraiment difficile. Je passais par des FIV, je buvais des thés chinois, etc. Je jetais tout dessus. J'aurais donné n'importe quoi pour qu’on me dise : "Congèle tes ovules, fais-toi une faveur". Si vous saviez… Et me voilà aujourd'hui. Le navire est passé" a-t-elle avoué. "On disait que j’étais égoïste. Que je me souciais que de ma carrière. Et Dieu interdit qu'une femme réussisse et n'ait pas d'enfant."
Évoquant son mariage avec Justin Theroux, qui a pris fin en 2017, la star a ajouté : "La raison pour laquelle mon mari m'a quittée, si nous avons rompu et mis fin à notre mariage, c'est parce que "je ne voulais pas lui donner d'enfant" . Il s’agissait de mensonges absolus. Je n'ai rien à cacher à ce stade."
Jennifer est toutefois épanouie et détendue aujourd'hui.
" Je n'ai aucun regret. En fait, je ressens un peu de soulagement maintenant parce qu'il n'y a plus à se demander : "Est-ce que je peux ? Peut-être. Peut-être. Peut-être". Je n'ai plus besoin d’y penser. Je me sens mieux aujourd'hui, mieux que je ne l'ai jamais été dans la vingtaine ou la trentaine ou au milieu de la quarantaine" a-t-elle conclu, visiblement en paix.