Jennifer Aniston : le jour où Harvey Weinstein l'a menacée de mort

Il se serait montré menaçant... pour rien.

À l'automne 2017, des enquêtes menées par le New York Times et le New Yorker sur Harvey Weinstein ont dénoncé le comportement de prédateur sexuel de Harvey Weinstein. Un effet boule de neige. De nombreuses femmes ont témoigné contre l'influent producteur, l'accusant de harcèlement, d'agressions sexuelles et même de viols. La parole a été libérée et pas seulement à Hollywood. Dans le monde entier, dans tous les milieux, le mouvement #MeToo était né.

Deux ans et demi plus tard, Harvey Weinstein est lourdement tombé de son piédestal. Reconnu coupable de viol et d'agression sexuelle, il attend sa sentence qui sera prononcée ce 11 mars 2020. Mais ça n'empêche pas de nouvelles révélations. Dans des documents judiciaires descellés, on apprend ainsi que le producteur s'est montré menaçant envers Jennifer Aniston.

Que s’est-il passé ? Tout est parti du National Enquirer. Fin octobre 2017, le tabloïd avait contacté Sallie Hofmeister, en charge des RP d'Harvey Weinstein, pour lui faire part de leur intention de publier un article affirmant qu'il s'était montré entreprenant avec l'actrice lors de l'avant-première de Dérapage (en 2005, ndlr). L'hebdo allait affirmer ceci : "Jennifer a confié à un ami que Weinstein l'a agressée sexuellement en se pressant contre son dos et en touchant ses fesses. Au fil des ans, il matait fréquemment son décolleté / ses seins et faisait des mimiques avec sa bouche, mettant Jennifer mal à l'aise. Nous citons également (...)

Lire la suite sur Grazia.fr

Ce contenu peut également vous intéresser :

7 choses à savoir sur Alia Shawkat, la BFF de Brad Pitt
Billie Eilish se met à nu pour lutter contre le body-shaming
100 choses qu'il vaut mieux savoir sur Chuck Norris, 80 ans (sinon il se fâche)
César 2020 : Cyril Hanouna répond à Florence Foresti
De Katy Perry à Beyoncé : les drôles d'envies des stars enceintes