Jessica Simpson se confie sur son alcoolisme avec une photo choc

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La chanteuse américaine, Jessica Simpson, a posté un puissant témoignage sur sa lutte contre l’alcoolisme commencée il y a quatre ans.

Le combat d’une vie. Ce mardi 2 novembre, Jessica Simpson s’est ouverte, avec pudeur, sur sa bataille contre l’alcoolisme. Sur son compte Instagram, la chanteuse et mère de trois enfants a posté un cliché d’elle, assise sur un canapé. Elle écrit : « Cette personne au petit matin du 1er novembre 2017 est une version méconnaissable de moi-même. J'avais tellement d'introspection à faire et de choses à explorer. C'est à ce moment précis que j'ai su que j'allais devoir refaire jaillir ma lumière, m’imposer dans ma bataille contre mon amour propre et braver ce monde avec clairvoyance. Personnellement, pour y arriver, je devais arrêter de boire de l'alcool. »

Lire aussi >> C’est mon histoire : « J’ai dit stop à l’alcoolisme de mon mari »

« Je ne m’aimais pas »

Un choix que Jessica Simpson a depuis assumé avec force et courage : « Il y a tellement de stigmatisation autour du mot alcoolisme ou de l’étiquette d’alcoolique. Le vrai travail que je devais faire dans ma vie était d’accepter l’échec, la douleur, la vulnérabilité et l’auto-sabotage. La consommation d’alcool n’était pas le problème. C’était moi le problème. Je ne m’aimais pas. Je ne respectais pas mon pouvoir. Aujourd’hui, je le fais. J’ai accepté mes peurs et les parties tristes de ma vie (…) Je suis libre. »

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jessica Simpson (@jessicasimpson)

Jessica Simpson n’est...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles