Jets privés : bientôt une taxe sur le kérosène équivalente à celle sur le carburant des voitures ?

Pixabay

Après la polémique sur une possible régulation, voire une interdiction, des jets privés cet été, l'exécutif relance le débat avec une possible taxe sur leur carburant, rapporte BFMTV, vendredi 7 octobre. L'idée serait de taxer le kérosène autant que l'est, actuellement, l'essence des voitures. Car, si les taxes qui s'appliquent au diesel et à l'essence représentent plus de la moitié du prix du carburant pour les automobilistes, celles qui s'appliquent au kérosène des jets privés sont quasi nulles. La proposition fera partie d'un amendement déposé par le président de la commission du Développement durable, Jean-Marc Zulesi (Renaissance). Le texte sera discuté lors de l'examen du projet de loi de finances pour 2023.

L'amendement a été co-signé par des membres de la majorité, comme Nadia Hai, la vice-présidente de la commission des Finances, ou Sacha Houlié, le président de la commission des Lois, rapportent nos confrères. Commentant l'idée, Clément Beaune, le ministre des Transports, a estimé que la mesure, "soutenue par une large partie de la majorité", sera "un rééquilibrage parce que c'est un paradoxe : les jets privés sont aujourd'hui moins taxés que la voiture, mais aussi que les avions de tourisme des aéro-clubs. Donc cette justice fiscale, que j'ai soutenue, et que semble proposer la majorité, est une bonne chose", a-t-il souligné chez nos confrères de LCI.

L'objectif, en pleine "mobilisation générale", serait de montrer que tous les secteurs doivent faire des efforts, y compris (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des microplastiques découverts dans le lait maternel : l'alerte de chercheurs
La Corée du Sud teste son nouveau missile balistique conçu pour détruire le palais de Kim Jong-un
Transfert des données personnelles UE-USA: des nouvelles garanties américaines prévues pour la protection de la vie privée
Bientôt la fin des réductions d’impôt pour les associations opposées aux professionnels de la viande ?
Hong Kong veut offrir 500.000 billets d'avion pour relancer le tourisme