Ce jeune de 15 ans risque d'être amputé pour une possible erreur médicale

Silas Camargo Silão

La polyclinique de Reims-Bezannes (Marne) s'est-elle rendue responsable de défaillances dans la prise en charge de Ryad ? Le 31 décembre 2022, sa mère Nadia l'a accompagné jusqu'à cet établissement de santé à la suite d'une double fracture de la jambe gauche. Comme le rapporte BFMTV, vendredi 6 janvier 2022, cet ado de 15 ans risque désormais d'être amputé en raison de complications après la pose d'un simple plâtre provisoire. La famille du patient devait être recontactée par les médecins en vue d'une opération le lendemain. Ils ont également demandé à Ryad de rester à jeun pour les besoins de l'intervention. "Sauf que le lendemain matin, pas d'appel, rien. Je les rappelle et on me dit qu'il n'y a personne à ce nom-là et qu'a priori, il n'y a pas de bloc de prévu", a expliqué Nadia auprès de la chaîne d'info, apportant davantage de détails sur les conséquences du plâtre sur la jambe de son fils.

D'après le récit de BFMTV, l'état de santé de Ryad s'est dégradé dans les jours suivants. Sa mère Nadia raconte l'avoir emmené au CHU de Reims, où son fils a été pris en charge par d'autres médecins. "Ils ouvrent le plâtre, et voient une peau qui a macéré pendant trois jours : des cloques, du pus, du sang", a-t-elle détaillé, choquée, auprès de la chaîne d'info. Des telles infections pourraient mener à l'amputation de la jambe gauche de Ryad, bien que ce pronostic ne soit toujours pas confirmé. Son état est encore "stable" pour le moment. Ce n'est pas la première fois que la polyclinique (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite