Pour le jeune malvoyant rejeté d’un Monoprix, "la cause du chien guide" doit "progresser"

Brut.

La vidéo fait scandale sur les réseaux sociaux. On y aperçoit Arthur Aumoite, malvoyant, se faire violemment expulser d’un Monoprix, à Marseille. La raison ? Le jeune homme de 25 ans était accompagné de son chien guide, Loya. Une mesure d’hygiène selon le personnel du magasin, un acte de discrimination selon la victime, qui s’est entretenue avec Brut pour raconter ce qu’il s’est passé. "Au milieu du magasin, une personne s’est présentée comme étant le directeur du magasin et nous a dit tout simplement de sortir." Rapidement, les choses s’enveniment. Arthur refuse d’obéir, considérant être dans son "bon droit". À vif, le personnel en vient rapidement aux mains et pousse Arthur et son chien vers la sortie. Autour d’eux, quelques clients s’insurgent, dont un ami du jeune homme - qui filme la scène - que l’on entend dire : "Non mais vous renversez le fauteuil roulant d’un handicapé ?".

Ce que dit la loi

Arthur sort quant à lui sa carte d’invalidité et leur rappelle la loi. Celle-ci est claire : le fait d’interdire l’accès aux lieux ouverts au public aux chiens accompagnant les personnes titulaires de la carte d’invalidité est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la troisième classe, soit 150 à 450 €. Après qu’un policier arrivé sur les lieux - appelé par les gérants du magasin - a confirmé la version du jeune malvoyant, "le dirigeant a changé tout à fait son fusil (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi