Les jeunes décrochent, aidons-les !

© Tunatura / iStock

En France, près de 71% des jeunes ont l’impression de décrocher selon Make.org. Le 22 mars la plateforme lançait la« Grande Cause Solutions Jeunes » afin que les citoyens soumettent leurs meilleures idées pour venir en aide aux 15-25 ans. Les voici !

Précarité, décrochage scolaire, moral en berne… En France, des millions de jeunes s’interrogent sur leur avenir.

Du 22 mars au 22 mai, la plateforme Make.org a organisé une large consultation citoyenne pour proposer aux Français de faire part de leurs idées pour venir en aide aux futures générations. Résultat : 297 876 participants et 2 864 propositions. 19 d’entre elles ont recueilli le plus grand plébiscite. Le magazine ELLE, engagé lui aussi pour les jeunes via le ELLE campus, et partenaire de « Grande Cause Solutions Jeunes » vous les partage.

 

- Il faut que, dès le collège, des professionnels de tous horizons viennent présenter leur métier et puissent échanger avec les élèves.

 

- Il faut valoriser tous les dispositifs de formation que ce soit l’alternance, l’apprentissage, ou les études plus générales.

 

- Il faut que les jeunes sachent que les métiers de l’artisanat et du patrimoine peuvent aussi être des voies d’excellence.

 

- Il faut donner sa chance à chaque jeune selon ses compétences et non uniquement son diplôme.

 

- Il faut créer une vraie structure d’orientation au collège et au lycée avec des personnes formées au coaching et aux filières.

 

- Il faut revoir en profondeur l’organisation de l’école et en particulier les méthodes pédagogiques non adaptées à des classes de 35 élèves.

 

- Il faut, dès qu’un jeune est en échec scolaire, chercher avec lui le domaine qui va le valoriser au lieu d’aggraver son...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles