"La jeunesse emm*rde le Front National" : comment est né ce slogan anti extrême droite ?

DR / Spotify
DR / Spotify

Crédits photo : DR / Spotify« La jeunesse emmerde le Front National ». Ce slogan revient partout, dans toutes les manifestations et même quelques événements culturels, après la victoire du Rassemblement National aux Européennes (40% des voix) et alors que le parti de Jordan Bardella est donné favori des élections législatives, dont le premier tour a lieu ce dimanche. Ce slogan, on le doit à Bérurier Noir. En 1985, le groupe de punk-rock français sort sa chanson "Porcherie", un hymne profondément anticapitaliste. Ces quelques mots ne sont pas dans la version originale du morceau, mais sont ajoutés dès les concerts de la bande en 1988, après les scores du FN aux élections présidentielles de cette année-là, qui fait 14% et devient ainsi le quatrième parti de France. Lors des concerts, et notamment ceux donnés à l'Olympia en novembre 1989, le public scande en boucle « la jeunesse emmerde le Front National ».

"Nous sommes les premiers surpris par l'impact"


« Levez les doigts. On vous fait confiance. Plus jamais de 20%, plus jamais ! Nous serons toujours contre. C'est ça le mouvement de la jeunesse. A toutes les manifestations nazies, soyez-là, soyez présents et empêchez-les » clament les deux leaders François et Loran, devant une nuée de doigts d'honneur, dans la mythique salle parisienne. L'image est immortalisée sur pellicule et le live sort en disque sous le nom "Viva Bertaga", popularisant ainsi ce slogan scandé à chaque concert. Après cela, beaucoup renommeront le titre "Porcherie" en "La jeunesse emmerde le Front National". « On est parti en tournée et on s'est vite rendu compte que les jeunes réagissaient énormément à cette chanson précise. On sentait une énorme vibration soudaine venue du public » se souvenait le guitariste Loran pour le m...

Cliquez ici pour voir la suite