Jeux Paralympiques : comment Marie-Amélie Le Fur a perdu sa demi-jambe

·1 min de lecture

Médailles de bronze, d'argent ou bien d'or… Les Français ont brillé lors des Jeux Olympiques de Tokyo, qui se sont achevés le dimanche 8 août 2021. Avec trente-trois médailles remportées pour la France, les sportifs ont fait honneur à leur nation. Mais l'aventure olympique n'est pas encore tout à fait terminée puisque depuis le mardi 24 août et jusqu’au dimanche 5 septembre 2021, Tokyo accueille les jeux paralympiques. Parmi les athlètes venus pour tenter de remporter des médailles, on retrouve la présidente du Comité paralympique et sportif français Marie-Amélie Le Fur, déjà connue des aficionados du sport paralympique. En effet, la jeune femme de 32 ans, championne d'athlétisme, a déjà été médaillée à Pékin (deux en 2008), Londres (trois en 2012) et Rio (trois en 2016). Celle qui va concourir pour la dernière fois en 2021 a fait l'objet d'un portrait publié dans Libération, en kiosque le jeudi 26 août 2021. L'occasion d'en apprendre un peu plus sur son parcours, et sur l'accident qui a causé son handicap.

C'est le 31 mars 2004 que le destin de Marie-Amélie Le Fur a changé brusquement. La jeune femme, alors âgée de 15 ans seulement, rencontre un chauffeur "inattentif" pendant qu'elle conduit son scooter. "L’adolescente est renversée, sa cheville gauche et son tibia explosent, et le système artério-veineux de son pied est touché. Après deux jours d’hospitalisation, le choix est fait de l’amputer quelques centimètres sous le genou", décrit le quotidien. La championne paralympique, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles