JO 2024 : début des travaux du Grand Palais, "un des plus grands chantiers parisiens"

·1 min de lecture

Un vénérable monument s'apprête à être rénové à partir de vendredi à Paris en vue des Jeux olympiques de 2024, qui auront lieu dans la capitale française. Le Grand Palais, bientôt 121 ans au compteur, va fermer ses portes pendant quatre ans afin d'accueillir un chantier colossal. Celui-ci doit lui permettre d'être prêt pour héberger les futures épreuves olympiques d'escrime et de taekwondo. "C'est un des plus grands chantiers parisiens puisqu'on va restaurer un monument qui est plus grand que le château de Versailles, et ce en plein Paris, en bas des Champs-Élysées", s'enthousiasme Emmanuel Marcovitch, directeur général délégué du Grand Palais, jeudi sur Europe 1.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

"9.000 personnes pourront rentrer dans la nef"

Le Grand Palais et le Palais de la Découverte, qui a fermé lui aussi, n'avaient jamais été restaurés. La tâche s'annonce donc à la hauteur du budget des travaux estimé à plus de 450 millions d'euros. C'est d'abord la nef du Grand Palais qui va être restaurée en amont des JO. 

"La Nef, c'est un espace de 13.500 mètres carrés en plein cœur de Paris, la plus grande verrière d'Europe, et qui, pourtant, ne peut accueillir que 5.600 personnes. Donc on va améliorer la capacité d'accueil de la nef en restaurant ses balcons qui aujourd'hui sont totalement inaccessibles au public", explique Emmanuel Marcovitch."Cela permettra d'accueillir les épreuves olympiques en 2024, c'est-à-dire 8.000 spectateurs plus l'ensem...


Lire la suite sur Europe1