Jodie Foster raconte l’histoire cachée d'Alice Guy-Blanché, pionnière du cinéma

Françoise Delbecq

L'actrice et réalisatrice Jodie Foster prête sa voix au documentaire « Be Natural », qui vient réhabiliter Alice Guy-Blaché, héroïne méconnue du septième art.                                             

Alice Guy-Blaché, vous connaissez ? Pionnière du cinéma muet, elle réalisa le tout premier film de fiction, « La Fée aux choux », en 1896. Effacée de l'histoire, elle retrouve enfin la place qu'elle mérite grâce à un documentaire passionnant. Entretien avec la voix off et productrice du film, Jodie Foster.                                                         

ELLE. Qui était Alice Guy-Blaché ?                                                                                        

JODIE FOSTER. C'est elle qui a créé les premiers films narratifs à l'époque des frères Lumière. Elle a commencé comme secrétaire de Léon Gaumont, dont la société fabriquait et vendait des appareils photo, puis des caméras. Il lui a confié la mission de réaliser des films. Sans doute parce qu'il n'avait pas compris l'aspect artistique, et encore moins financier de cette activité révolutionnaire qu'on allait appeler le septième art. Alice Guy-Blaché a ensuite fait carrière aux États-Unis où elle a créé avec son mari le studio Solax, avant de tomber dans l'oubli.                

ELLE. Connaissiez-vous son existence avant le projet de ce documentaire ?     

J.F. Pas du tout. Je n'avais jamais entendu son nom. Certes, je n'ai pas fait d'école de cinéma, mais j'en connais un peu l'histoire ! Lorsque Pamela B. Green est venue me voir, j'ai été surprise par le travail de pionnière d'Alice. Et j'ai été révoltée par le fait que la majeure partie de son œuvre a...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi