JoeyStarr nous emmène aux origines de la série "Le Remplaçant"

·1 min de lecture

Lundi soir, il endosse sur TF1 un costume inattendu, celui d'un prof. JoeyStarr est la tête d'affiche de la nouvelle mini-série de la première chaîne, Le Remplaçant, dont les deux premiers épisodes sont diffusés à partir de 21h05. Le rappeur, qui a fait depuis longtemps ses armes sur grand écran, y interprète Nicolas Valeyre, un professeur de français aux méthodes quelque peu radicales, fraîchement nommé dans un lycée. Une idée qu'il a lui-même proposé à la première chaîne, quand TF1 l'a contacté avec l'intention de bâtir une fiction. 

JoeyStarr s'est inspiré d'une actualité qui l'avait marqué trois ans plus tôt : un appel à candidatures lancé par l'Education nationale, et qui n'impliquait pas d'avoir un niveau d'études très élevé. "Il suffisait d'avoir le bac. Ces gens-là, ils passaient un stage, et derrière ils pouvaient transmettre le savoir. Je trouvais ça assez étonnant et intéressant", se souvient le chanteur au micro de Philippe Vandel dans Culture médias sur Europe 1. Il évoque notamment le cas d'une remplaçante d'origine anglaise, "qui ne maîtrisait pas vraiment le français et qui devait faire cours jusqu'à la fin de l'année".

Un point de départ qu'il a ensuite nourri de références personnelles. "Il y avait Le Cercle des poètes disparus. Il y avait aussi un drame assez noir sur le système scolaire américain, Detachement avec Adrien Brody, qui n'a pas eu grande presse mais qui était assez exceptionnel", précise JoeyStarr.

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-M...


Lire la suite sur Europe1