Jogging : La meilleure façon de courir en 7 leçons

Jogging : La meilleure façon de courir en 7 leçons

Règle n°1 : On respecte un minimum de 3 heures entre le repas et sa séance de Jogging. Si vous courez le matin, vous pouvez faire l’impasse sur le petit-déjeuner si vous avez suffisamment dîné la veille, sinon optez pour un petit-déjeuner léger et évitez les mélanges malheureux comme le lait et les fruits.

Règle n°2 : On choisit des baskets en toile modèle universel, avec des renforts en cuir et ayant un bon amorti. Inutile d’investir dans une paire très chère. On fait si possible son choix le soir, car en fin de journée les pieds ont tendance à gonfler. Vous saurez si la taille est bonne si vous pouvez passer un doigt entre le talon et le bout de la chaussure. On fait l’impasse sur les grosses chaussettes en coton car la matière n’évacue pas la transpiration. Niveau tenue, on préfèrera des vêtements légers et respirant ; en nylon plutôt qu’en coton afin d’éviter tout frottement et inflammation. Mesdames, veillez à porter une brassière ! Les soutiens-gorge classiques ne maintiennent pas aussi bien la poitrine dans l’effort.

Règle n°3 : On commence en douceur et on prend le temps d’apprendre à connaître son corps. Aussi, on débute chaque séance par de la marche rapide. On se grandit, on rentre le ventre et on serre les fesses pour gainer efficacement son corps. Dès lors qu’on se sent bien échauffé, on peut commencer à trottiner. On sautille en avançant un peu comme un boxeur sur un ring ! Lorsque l’on se sent prêt, on démarre tranquillement et on n’hésite pas à revenir en marche rapide si l’on sent que l’on ne tient pas. La pose du pied se fait selon le déroulé talon (pour l’amorti), voûte, pointe et poussée.

Règle n°4 : Beaucoup d’entre nous sont freinés par ce que l’on appelle communément le « point de côté ». Le souci ? Vos mouvements et votre respiration ne doivent probablement pas être coordonnés. Il est conseillé d’adopter une respiration normale et non saccadée comme certains peuvent parfois le faire car cela demande un effort cardiaque supplémentaire.

Règle n°5 : La fin de la séance nécessite de remettre son corps à l’état initial et de ramener son rythme cardiaque à la normale. Pendant 10 minutes, on repasse en marche rapide puis en marche naturelle avant d’attaquer quelques étirements sur l’ensemble des muscles du corps afin de limiter les fameuses courbatures du lendemain matin.

Règle n°6 : On démarre progressivement. Si vous n’êtes pas entraînée, se lancer d’entrée de jeu dans une séance d’une heure est souvent contre-productif. Vous risquez non seulement d’être écœuré mais également d’abandonner très rapidement l’entraînement. Or la pratique n’est efficace que si elle est progressive et durable. Apprendre à connaître son corps et ses limites permet d’adapter son entraînement à ses capacités propres et de les faire évoluer dans le bon sens. Le corps a une très bonne mémoire. Dès la seconde séance, le travail fourni lors de la première portera ses fruits, votre corps vous montrera ses acquis !
On peut parfaitement se coacher soi-même, s’établir un programme raisonnable et s’y tenir. Pour les débutants, une séance d’une petite demi-heure trois fois par semaine est un bon début !

Règle n°7 : Au moindre petit souci de santé affectant votre activité, de douleurs ou si vous avez des doutes sur votre course, n’hésitez pas à consulter un médecin du sport, c’est le professionnel de santé qualifié et spécialisé dans les différents aspects médicaux liés à la pratique du sport.

Bon Plan : Un site web pour les fans de course à piedBon plan : un coach virtuel dans votre mobileL’OMS conseille deux heures et demi de sport par semaine pour prévenir le cancerSport antistress