Johan Ledoux ("Affaire conclue") : son groupe de rock, sa femme, ce qu'il fait des objets achetés... il se confie - EXCLU

·2 min de lecture

Johan Ledoux, 48 ans, est l'une des dernières recrues d'Affaire conclue sur France 2. Un visage qui ne vous est pas complètement inconnu puisqu'il fait partie du groupe de rock Blankass, qu'il a cofondé avec son frère Guillaume, dans les années 90. Il a confié à Femme Actuelle comment il s'est retrouvé dans une émission de ventes aux enchères et comment il gère cette double activité.

Femme Actuelle : Parmi les acheteurs d’Affaire conclue, vous étiez déjà célèbre avant d’intégrer l’émission. Comment passe-t-on d’une salle de concert à une salle des ventes ?Johan Ledoux : Ce n'est pas un passage radical à autre chose. Je suis toujours en activité avec mon groupe Blankass, malgré les conditions sanitaires actuelles. On avait une tournée qui devait démarrer le 14 mars, la semaine du confinement. Ça m'a laissé du temps pour pouvoir m'occuper et assouvir ma passion pour les antiquités que j'ai depuis tout jeune. C'était l'occasion de relier les deux univers, le monde de la télé et ma passion pour les antiquités.

D’où vous vient cette passion pour la brocante ?J. L. : J'ai 48 ans depuis le 29 octobre. Je suis un chineur compulsif depuis que j'ai 16/18 ans. J'ai toujours été chiner les week-ends sur les brocantes et les vide-greniers de ma région. J’ai compris, depuis peu de temps, d'où me vient cette passion pour les objets d'art et l'Histoire de l'Art. Mon père, qui m’a également appris à jouer de la guitare, était aussi un chineur. Je me souviens, quand on était jeune avec mon frère Guillaume, de l'avoir vu déballer des vieux meubles sur les brocantes. Passionné d'histoire et d'archéologie, il nous emmenait quand nous étions gamins sur des chantiers archéologiques, dans la région du Berry, d’où nous sommes originaires. J’en ai fait un vrai hobby.

Comment avez-vous été recruté dans l'émission Affaire conclue ?J. L. : Il m'arrive souvent d'aller à Drouot à Paris et d’y traîner une grosse partie de la journée. Il règne une ambiance très particulière et assez magique. J'y ai (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite